AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DIE MOORSOLDATEN - LE CHANT DES MARAIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Great Frog
1er avertissement
1er avertissement


Masculin
Nombre de messages : 15587
Age : 52
Date d'inscription : 30/05/2005

MessageSujet: DIE MOORSOLDATEN - LE CHANT DES MARAIS   Mer 18 Juil - 22:48

Die Moorsoldaten, le Chant des marais, peut être considéré comme l'un des premiers chants de la déportation et de la résistance.

Le camp de concentration de Börgermoor, situé en Frise, au nord-ouest de l'Allemagne, a été ouvert en juin 1933 par le régime nazi. Rudi Goguel et Herbert Kirmsze qui y furent internés l'année suivante, composèrent la musique de ce chant très sombre et poignant, Die Moorsoldaten, dont les paroles allemandes furent écrites par Johan Esser et Wolfgang Langhoff. Hans Eisler en a fait une adaptation qui a été interprétée par le chanteur antifasciste Ernst Buch.

Cette oeuvre est pleine d'une infinie tristesse, mais on y voit, dans le sublime crescendo final, l'espoir renaître dans la souffrance. Elle est ainsi un chant de résistance, destiné à redonner courage, afin de faire échec au désespoir et aux renoncements, en dépit de l'horreur quotidienne et de la misère absolue de l'univers concentrationnaire, dans lequel les hommes étaient condamnés à vivre, par un régime inhumain.

Une version française, appelée le Chant des marais, a été créée quelques années plus tard, et a été chantée dans certains camps de concentration de la deuxième guerre mondiale, notamment au camp de Dachau.
-------------------------------------------------------------------
Die Moorsoldaten

(Lagerlied von Börgermoor)

Wohin auch das Auge blicket,
Moor und Heide nur ringsum.
Vogelsang uns nicht erquicket,
Eichen stehen kahl und krumm.

R - Wir sind die Moorsoldaten
und ziehen mit dem Spaten
ins Moor. (bis)

Hier in dieser öden Heide
ist das Lager aufgebaut,
wo wir fern von jeder Freude
hinter Stacheldraht verstaut.

Morgens ziehen die Kolonnen
in das Moor zur Arbeit hin.
Graben bei dem Brand der Sonne,
doch zur Heimat steht der Sinn.

Heimwärts, heimwärts jeder sehnet,
zu den Eltern, Weib und Kind.
Manche Brust ein Seufzer dehnet,
weil wir hier gefangen sind.

Auf und nieder gehn die Posten,
keiner, keiner kann hindurch.
Flucht wird nur das Leben kosten,
Vierfach ist umzäunt die Burg.

Doch für uns gibt es kein Klagen,
ewig kann's nicht Winter sein.
Einmal werden froh wir sagen:
Heimat, du bist wieder mein.

R - Dann ziehn die Moorsoldaten
nicht mehr mit dem Spaten
ins Moor! (bis)

Le chant des marais

Loin vers l’infini s’étendent
Des grands prés marécageux.
Pas un seul oiseau ne chante
Sur les arbres secs et creux.

Refrain
O, terre de détresse,
Où nous devons sans cesse
Piocher. (bis)

Dans le camp morne et sauvage,
Entouré de murs de fer,
Il nous semble vivre en cage,
Au millieu d'un grand désert.

Bruit des pas et bruit des armes,
Sentinelles jour et nuit,
Et du sang, des cris, des larmes,
La mort pour celui qui fuit.

Mais un jour dans notre vie,
Le printemps refleurira
Libre enfin, ô ma patrie,
Je dirai: tu es à moi.

Dernier refrain :
O, terre d’allégresse,
Où nous pourrons sans cesse
Aimer. (bis)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DIE MOORSOLDATEN - LE CHANT DES MARAIS   Mer 18 Juil - 23:00

un parallèle avec le chant des partisans :

http://revoltes.free.fr/spip.php?article15


'Ami entends-tu
Le vol noir des corbeaux
Sur nos plaines.
Ami entends-tu
Les cris sourds du pays
Qu’on enchaîne ...
Ohé partisans
Ouvriers et paysans
C’est l’alarme !
Ce soir l’ennemi
Connaîtra le prix du sang
Et des larmes ...

Montez de la mine,
Descendez des collines,
Camarades.
Sortez de la paille
Les fusils, la mitraille,
Les grenades.
Ohé ! les tueurs
A la balle et au couteau
Tuez vite !
Ohé ! saboteurs
Attention à ton fardeau ...
Dynamite ...

C’est nous qui brisons
Les barreaux des prisons
Pour nos frères.
La haine à nos trousses
Et la faim qui nous pousse,
La misère.
Il y a des pays
Où les gens au creux des lits
Font des rêves.
Ici, nous vois-tu
Nous on marche et nous on tue
Nous on crève ...

Ici, chacun sait
Ce qu’il veut, ce qu’il fait
Quand il passe
Ami, si tu tombes,
Un ami sort de l’ombre
A ta place.
Demain du sang noir
Séchera au grand soleil
Sur les routes.
Chantez compagnons,
Dans la nuit, la liberté
Nous écoute ...

Ami, entends-tu
Les cris sourds du pays qu’on
Enchaîne !
Ami, entends-tu
Le vol noir des corbeaux sur nos plaines '
Revenir en haut Aller en bas
The Great Frog
1er avertissement
1er avertissement


Masculin
Nombre de messages : 15587
Age : 52
Date d'inscription : 30/05/2005

MessageSujet: Re: DIE MOORSOLDATEN - LE CHANT DES MARAIS   Mer 18 Juil - 23:03

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DIE MOORSOLDATEN - LE CHANT DES MARAIS   Mer 18 Juil - 23:07

thumright
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DIE MOORSOLDATEN - LE CHANT DES MARAIS   Aujourd'hui à 18:59

Revenir en haut Aller en bas
 
DIE MOORSOLDATEN - LE CHANT DES MARAIS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bon micro chant ?
» Alcyone Marin Marais (1706)
» Festival Marin Marais 2010
» Qui est méchant?
» Le chant diphonique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NorGoth :: forum général :: Cultures, Arts, Jeux ...-
Sauter vers: