AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le culte de la plaie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tête morte



Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 37
Localisation : Wazemmes
Date d'inscription : 24/04/2008

MessageSujet: le culte de la plaie   Ven 25 Avr - 20:33

Les autres s'étaient dégonflés.
On les a attendu une heure, avec Élise, à boire des bières, assis sur des tombes. On a regardé le soleil se coucher.
Le cimetière avait perdu son air macabre assez rapidement. Les tombes qu'on osait à peine frôler en entrant étaient redevenues de simples pierres.
Et puis on était là pour profaner, de toute façon.
Enfin non, pas profaner, pas ouvrir les tombes où inscrire des trucs à la con. Quelque part, on respectait un peu les lieux.
On voulait juste faire une messe noire.
J'avais dix-neuf ans, Élise dix-sept. Mais à de nombreux niveaux elle était plus mure que moi.
« Alors, on fait quoi ?, je lui ai demandé.
— On célèbre le rituel sans eux. Tant pis pour leurs gueules.
— Ça peut se faire à deux ?
— Oh oui. »
Elle me jeta un regard malin. L'alcool la dévergondait facilement, j'avais déjà vu Cédric en profiter.
Moi qui était si timide, je ne savais s'il fallait me réjouir que les autres ne soient pas venus, ou m'en effrayer.
J'ai pris ma petite Bible. J'y avais glissé les litanies de Baudelaire.
« Comment ça se passe, on déclame les poèmes ? »
Les bougies étaient déjà allumées. Tout ce que je connaissais des messes noires c'était quelques photos vues sur une revue que nous avait montré Cédric. Il était censé la ramener et nous en dire plus.
« Je me souviens bien de l'article, m'assura Élise. La fille est au centre, couchée sur une tombe.
— Euh... On fait comme sur les photos ? »
Ils étaient nus sur les photos.
Élise commença à se déshabiller. J'hésitais.
« Vas-y ! Tu veux célébrer ou pas ? Tu es sataniste ou tu fais semblant ? »
Je ne savais pas trop si j'étais sataniste ou non. Mais je n'aimais pas l'éducation vaguement catholique de mes parents, c'était ridicule. Je préférais l'idée du satanisme, de la révolte, et je ne demandais qu'à découvrir.
Alors je me découvris.
Élise était déjà nue. Rien que de la regarder, je sentais que le pêché était là.
Rien que de la voir comme ça, le rituel était commencé.
« Voilà notre dague. », dit-elle en gloussant.
Je bandais comme un pendu.
« Je... Je déclames un poème ?
— Déclames ! , scanda-t-elle.
— O toi, le plus savant et le plus beau des Anges, dieu trahi par le sort et privé de louanges... »
Elle dansait langoureusement tandis que je m'efforçais de ne pas balbutier.
« O Satan, prends pitié de ma longue misère ! O Prince de l'exil, à qui l'on a fait du tort, et qui, vaincu, toujours te redresses plus fort. O Satan, prends pitié de ma longue misère ! »
Elle dansait et dansait, répétant quelques phrases, quelques mots du poème, comme un choeur extasié.
« Toi qui sais tout, grand roi des choses souterraines, guérisseur familier des angoisses humaines. O Satan, prends pitié de ma longue misère ! Toi qui, même aux lépreux, aux parias maudits, enseignes par l'amour le goût du Paradis. »
Elle m'approcha, me frôla, me caressa pendant que je perdais pieds.
Je tombais à moitié sur elle. Nous étions maintenant couchés sur la tombe.
Je voulus l'embrasser, mais elle fit les gros yeux.
« Non, Nico, voyons... »
Pourtant sa main fouillait vers mon sexe dressé, et le guidait.
Nos corps finirent de déclamer le poème. Je n'en revenais pas. Elle, elle connaissait ça presque par coeur, mais moi je passais enfin à l'acte.
« C'est ça le rituel ?, soufflais-je.
— Et quoi d'autre, Nico ? Quoi de plus satanique, de plus impie ? Quoi de plus interdit et délicieux ? »
Je m'attendais à des démons. Mais j'ai appris depuis qu'il ne faut pas lire les métaphores au premier degré.
J'ai tressailli une dernière fois, puis me suis relevé.
« J'ai le dos en compote. », déclara Élise.
J'avais imaginé une clôture de rituel plus solennelle.
« Rentrons, que je prenne une douche. », ajouta-t-elle.
Moi je ne disais rien. Je tentais de retrouver la suite du poème, de mémoire.
Toi qui sais en quels coins des terres envieuses le Dieu jaloux cacha les pierres précieuses...
La maison des parents n'étaient pas très loin du cimetière. Je leur avais dit qu'on allait regarder un film chez Cédric.
Toi qui mets dans les yeux et dans le cœur des filles le culte de la plaie et l'amour des guenilles...
Jamais j'avais pensé que ce fameux rituel satanique et cette tant attendue première fois n'étaient qu'une seule et même chose. Et pourtant l'article de Cédric ne cachait rien ; des hommes nus, une femme au centre. C'était plus simple à comprendre qu'une métaphore.
O Satan, prends pitié de ma longue misère !
J'intégrais les paroles d'Élise au poème : Quoi de plus satanique, de plus impie ? Quoi de plus interdit et délicieux ?
Arrivés à la maison, elle se dirigea directement vers la salle de bain.
J'entrai dans le salon. Ma mère regardait la télé.
« Ah, vous êtes rentrés, me dit-elle, Où est ta soeur ?
— Elle prend une douche. »
Revenir en haut Aller en bas
tête morte



Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 37
Localisation : Wazemmes
Date d'inscription : 24/04/2008

MessageSujet: Re: le culte de la plaie   Ven 25 Avr - 20:34

d'autres histoires ici : http://histoires-a-telecharger.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Lilith



Féminin
Nombre de messages : 12389
Age : 51
Localisation : Tu vois la rue toute sombre ? Tu suis sur 50m, après le coupe-gorge, c'est tout de suite à droite
Humeur : Analyse en cours
Loisirs : Hein ?
Date d'inscription : 26/05/2005

MessageSujet: Re: le culte de la plaie   Ven 25 Avr - 20:41

tête morte a écrit:
d'autres histoires ici : http://histoires-a-telecharger.blogspot.com/

Et le passage obligé par la case "présentation", c'est par là --> http://norgoth.forumactif.com/presentation-des-membres-f3/


Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/thetruelilith
tête morte



Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 37
Localisation : Wazemmes
Date d'inscription : 24/04/2008

MessageSujet: Re: le culte de la plaie   Ven 25 Avr - 20:44

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le culte de la plaie   

Revenir en haut Aller en bas
 
le culte de la plaie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SERIE CULTE] "Amazing Stories" de Spielberg
» "Chorus" : émission rock culte d'A. de Caunes!
» Votre chanson culte
» "jamais seul" album culte ?
» LA COUTEAU DANS MON PLAIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NorGoth :: forum général :: Cultures, Arts, Jeux ... :: Littérature-
Sauter vers: