AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Interview] ASSURINES (Belgique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eldalote



Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 31
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: [Interview] ASSURINES (Belgique)   Mar 5 Jan - 20:11



Elda : Bonsoir Solleck,

Tout d'abord je tiens à te remercier de me consacrer un peu de ton temps et j'espère que cette interview te permettra de te faire connaitre un peu plus dans ce milieu qui n'est pas toujours facile.

La première question qui me brûle les lèvres est la plus courante d'entre toutes, qui se cache derrière l'appellation Assurines ?


Adrien : Hé bien derrière Assurines se "cache" moi: Solleck (Adrien), 21 ans, étudiant en Art Numérique à St Luc Bruxelles (Belgique).


Pourquoi as-tu choisi Assurines comme nom de projet et pourquoi l'avoir créé ?

Lorsque j'ai commencé à écouter ce genre de musiques, au bout de 2/3 heures intensives de Grendel, Hocico ou Suicide Commando, j'attrapais un mal de crâne (chose qui ne m'arrive plus maintenant). Et donc, dans AssUrines, le "U" représente un "PI", ce qui donne "AssPIrines", car on en a besoin contre la migraine. D'où le "Headache? Take Assurines!"

Pourquoi avoir créer Assurines? Tout simplement parce que je fesais déjà un peu de musique, rien de sérieux, et que j'avais envie de contribuer à ce genre musical qui était à l'époque peu fournit en groupe (ce n'est plus le cas aujourd'hui, "tout le monde" veut faire de l'electro-indus). Mais c'est surtout que la vie sans musique c'est bien triste, et que pour moi ne pas en créer l'est également.



Ahaha, je t'avoue bien apprécier le jeu de mot là ! Razz

Tu me dis que tu jouais un peu de musique, tu peux m'en dire plus à ce sujet ?


Je ne composais rien de bien exceptionnel. En fait étant beaucoup plus jeune j'ai eu des cours de solfège et de piano. J'y étais obligé par mes parents et je ne voyais pas l'interet de ces cours. Je n'ai donc pas continuer mon cursus jusqu'au bout. Mais comme j'ai un piano droit chez moi, j'ai commencé par composer des mélodies improvisées, ce fut vraiment le tout début. Ensuite, plus rien. Puis un jour je suis passé à la MAO (Musique Assistée par Ordinateur) et j'ai fait de la musique trance/hardcore. Enfin... On ne peut pas vraiment appeler ça "faire de la musique". J'assemblais des samples de mélodies pré faite. Heureusement, aucun de ces morceaux n'ont jamais été diffusés!
C'est en février 2006, après un long moment de pause au niveau de la création musicale, que j'ai commencé à réellement faire de la musique.



Quel logiciel utilises-tu pour la création de tes musiques ?

Reason 4.0


Tu n'utilises que ça ou tu as des instruments en plus ?

Au niveau de tes chansons justement, qu'est-ce qui t'inspire pour les créer ?
Tu en penses quoi si on te dit que ton univers ressemble un peu à celui de Arsch dolls ?


Niveau matos je n'utilise que ça combiné à un clavier midi, une carte son, des enceintes de monitoring et un micro de studio statique (qui pour l'instant est mal exploité vu que ma voix est bouffée par les effets que j'applique sur cette dernière. Mais je compte bien arranger cela). Donc non, aucuns instruments autres que des virtuels.

Je suis inspiré par des "groupes" comme X-Fusion (que je considère comme étant le meilleur dans le milieu) et Dioxyde. Mais en réalité je m'inspire surtout d'idées, de concepts. Par exemple un film ou un genre de film va m'inspirer une idée que je vais tenter de réaliser en musique.
Pour ce qui est d'Arsch Dolls je réponds oui et non. Tu n'es pas la 1ère personne à me dire ça (la 1ère étant Gyom de a7ie).
Oui parce qu'effectivement on retrouve chez eux comme chez moi une ambiance particulière très film d'horreur. Et d'un autre côté, Arsch Dolls est très dancefloor contrairement à ce que je fais, c'est pour ça que je m'apparenterais plus à un groupe comme X-Fusion (bien que je n'ai pas la prétention de penser avoir le quart du talent de Jan).


Oui, j'avais remarqué en écoutant la chanson Eyes Sucker qui a des paroles tirées du film Massacre à la tronçonneuse : Le commencement.

Quels sont tes projets pour l'avenir ? Faire de la scène ? La sortie d'un CD ?


L'un comme l'autre, et également aucun des deux... En fait faire de la musique est un passe temps, je n'attend pas d'en faire un métier, il est devenu pratiquement impossible d'en vivre, ce serait complètement utopique de penser le contraire. Et puis je privilégie en premier mes études car ce sont elles qui me permettront de gagner ma vie. Mais sinon niveau je musique je voudrais commencer par la sortie d'un CD (suivit d'autres) et faire des concerts pour en faire la promo (et également car ça doit être très grisant). Mais ça ne presse pas vraiment...


Lorsque tu composes, tu commences par quelque en particulier ou tu le fais un peu à l'arrache et comme ça te vient ?

En réalité c'est très aléatoire. Parfois je commence par une basse, ou une mélodie, parfois même un sample de film autour duquel j'imagine une "histoire" autre que celle du film. Mais bien souvent en fait je cherche un instrument, je le travaille, le modèle jusqu'à obtenir ce qui me convient et de là je me lance dans la création d'une mélodie qui constituera la base d'un morceau. Je passe énormément de temps à créer mes instruments, pour éviter d'avoir le même son que d'autres groupes, car malheureusement, c'est bien trop souvent le cas avec la musique actuellement, surtout dans notre milieu. Je pourrais vous donner la recette, mais je risquerais de me faire lyncher.


Les paroles ont-elles une importance ou sont-elles là pour te défouler uniquement ?

Non, la plupart du temps elles sont super importantes! Ce ne sont pas des paroles écrites comme ça pour meubler. Ce sont des réflexions sur des sujets comme la politique, la religion, ou sur une certaine philosophie de vie. Mais par exemple, pour Keeper Of Whore, les paroles sont sans importances, je ne fais passer aucun message "profond".


C'est assez paradoxale ce que tu dis, puisque je dois t'avouer ne pas comprendre un seul mot de tes chansons vu que la voix est modifiée.
Mais note tout de même que c'est ce qui est très intéressant ! Les mélodies, la voix très psyché, limite venue d'ailleurs, ça donne une autre dimension à l'écoute.


L'interview touche à sa fin.
Je te remercie beaucoup d'avoir pris le temps de me répondre. Je te laisse le mot de la fin si tu veux en adresser un aux lecteurs ou faire un bisou à ta copine au passage (lol)


(pour ce qui est de la voix, je compte la modifiée, car justement elle est inaudible ^^)
Merci d'avoir prit le temps de lire cette interview, merci à tout ceux qui me supporte (dans tout les sens du terme). Je tiens également à remercier mes millions de fans à travers le monde... Ou pas.

N'hésiter pas à me laisser vos impressions sur le forum ou même sur Myspace.


Myspace : www.myspace.com/assurines
Revenir en haut Aller en bas
penombra

avatar

Féminin
Nombre de messages : 265
Age : 27
Localisation : Tournai
Date d'inscription : 05/03/2008

MessageSujet: Re: [Interview] ASSURINES (Belgique)   Mar 5 Jan - 22:26

J'adore vraiment ce qu'il fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Interview] ASSURINES (Belgique)   Mar 5 Jan - 22:32

"Je suis inspiré par des "groupes" comme X-Fusion (que je considère comme étant le meilleur dans le milieu) et Dioxyde."
Ca commence bien, il a de saines inspirations
Je m'en vais écouter ca.
Merci Eldalote je ne connaissais pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Interview] ASSURINES (Belgique)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Interview] ASSURINES (Belgique)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Interview] Tokio Hotel réponds aux questions d'NRJ.de
» [HELP] Interview GAMMARAY - HAMMERFALL - EDGUY - VANDEN PLAS - IRON MASK
» braderie menen en belgique
» Interview fred schneider
» [Vidéo ] interview With Gustav Schäfer - Drummer Of Tokio Hotel!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NorGoth :: forum général :: Musique-
Sauter vers: